Lëscht vun alle Virschléi

Contrôle démocratique

Chapitre 3. Quelle que soit la forme de l’Etat définitivement retenue, je suis en toute hypothèse pour un pouvoir exécutif plus fortement encadré par le Parlement en tant que représentant de la Nation dont émanent les pouvoirs de l’Etat (article 3). Cet encadrement s’impose d’autant plus aujourd’hui que les exécutifs ont tendance à s’imposer face à la démocratie représentative et directe tant au niveau national qu’au niveau européen. Comme éléments de cet encadrement je propose d’introduire, respectivement de maintenir, les éléments suivants : -La loi détermine l’organisation et le fonctionnement du Gouvernement ; -La loi détermine les limites, les conditions et les modalités des règlements pris en son exécution par le gouvernement dans les matières réservées à la loi (qui sont à étendre) ; -Les traités et les actes juridiques européens sont transposés dans tous les cas par la loi ; les traités secrets sont abolis ; -Toute réglementation d’urgence contre des lois existantes est soumise à l’avis du pouvoir législatif qui est seul juge de l’état de crise (sauf s’il est dans l’impossibilité absolue de se réunir suite à un état de fait).



Annex:


Zréck op d’Lëscht